Lucie O’Connell

Lucie O’Connell étudie le violoncelle aux CRR de Toulouse et Paris, et depuis 2020 à la HEM de Genève dans la classe d’Ophelie Gaillard. Elle s’intéresse beaucoup à la pratique de l’orchestre intègre des formations comme l’Orchestre Français des Jeunes ou le Gustav Malher Jugendorchester. La pratique de la musique ancienne est aussi très importante dans son parcours. Elle étudie le violoncelle baroque auprès de David Simpson et Bruno Cocset. Elle participe également au Jeune Orchestre Europeen Hector Berlioz, orchestre de jeunes encadré par les Siècles autour du répertoire romantique sur instruments d’époque.

Ophélie Gaillard

« Si le dessin est d’une précision calligraphique, le geste souple, direct, emporte l’auditeur dans des mouvements qui ont la fluidité d’un torrent de montagne» écrit Diapason, tandis que Strad magazine l’inscrit en « tête de peloton » et que le Times salue « le doigté de magicienne de Gaillard, un grand cœur lyrique et un kaléidoscope de couleurs. »

Un esprit d’une curiosité insatiable, le goût du risque, un appétit immodéré pour tout le répertoire du violoncelle concertant sans frontières ni querelles de chapelle, un engagement citoyen et un amour inconditionnel de la nature, voici sans doute ce qui distingue très tôt cette brillante interprète franco-helvétique.
Élue « Révélation soliste instrumental » aux Victoires de la Musique Classique 2003, elle se produit depuis en récital aussi bien en Asie qu’en Europe et est l’invitée des orchestres les plus prestigieux comme l’Orchestre Philharmonique de Monte-Carlo, l’Orchestre National de Metz, le Royal Philharmonic Orchestra, le Czech National Symphony Orchestra ou le New Japan Philharmonic.
Elle est aussi l’interprète privilégiée de compositeurs actuels et développe une politique de commandes.

Elle enregistre pour Aparté plusieurs intégrales récompensées par la presse internationale: Bach, Britten, Schumann, Fauré, Chopin, Brahms, CPE Bach, Strauss, Boccherini, ainsi que des albums thématiques qui ont conquis un très large public, Dreams, Alvorada et Exils, Vivaldi/ I colori dell’ombra, a Night in London.

Passionnée de rencontres, elle partage régulièrement la scène avec Lambert Wilson, le danseur hip-hop Ibrahim Sissoko, les chorégraphes Sidi Larbi Cherkaoui et Damien Jalet, les danseur.euse.s Étoile Hugo Marchand et Ludmila Pagliero ou bien encore le chanteur star de la bossa nova Toquinho (album live Canto de sereia enregistré pour Aparté au festival MiTo en 2017.)

En 2005 elle fonde le Pulcinella Orchestra qu’elle dirige du violoncelle et avec lequel elle explore les répertoires des 17eme et 18eme siècles sur instruments historiques.

Pédagogue recherchée, elle est professeur à la Haute Ecole de Musique de Genève depuis 2014 et est régulièrement invitée pour des master-classes et comme membre du jury de grands concours internationaux (ARD de Münich, Concours de Genève…).

Ophélie Gaillard joue un violoncelle de Francesco Goffriller 1737 généreusement prêté par le CIC et un violoncelle piccolo anonyme flamand.

Florestan Darbellay

Florestan Darbellay a fait ses études au Conservatoire de Lausanne, avec M. Jaermann puis à la ZHDK à Zürich dans la classe de R. Dieltiens. Il s’est ensuite perfectionné auprès de N. Hartmann à Lyon et L. Claret à Barcelone. Passionné par la musique de chambre, on a pu l’écouter dans de nombreuses formations. Il est cofondateur de l’ensemble Fecimeo depuis 2014 et rejoint en 2020 le Quatuor Terpsycordes. En 2019, il fonde l’ensemble Archi Luminosi, avec lequel il explore sur instruments d’époque, la musique pour cordes des XVIII et XIX siècle. Il collabore régulièrement avec divers ensemble de musique ancienne reconnu tels que l’Orchestre Baroque de Barcelone et  La Cappella Mediterranea.

Karolina Plywaczewska

En juin 2021, Karolina Plywaczewsja a obtenu un master en violoncelle baroque dans la classe de Bruno Cocset à la Haute Ecole de Musique de Genève dans le cadre du cursus “Master Pratique des instruments historiques”. Elle a reçu un prix « Pierre Fernex » pour une étudiante particulièrement méritante.

En 2019, elle a obtenu un master en violoncelle moderne et la pédagogie à l’Université de musique Frédéric Chopin de Varsovie en Pologne dans la classe d’Andrzej Wrobel.

Elle travaille en collaboration avec le „Holland Baroque Orchester”, avec l’orchestre baroque « Il pomo d’oro », avec « Cappella Mediterranea », avec « Millenium Orchestra ». De 2016 à 2018, elle a été invitée à jouer en musique de chambre avec la Philharmonie de Varsovie (concerts éducatifs). Elle reçoit une bourse de la fondation Hans Wilsdorf, fondation Pro Libertas et Humanitas Kazimierz Bartkowiak de Lugano, fondation de: Dr. Pierre und Marie Spring-Tschanz Stiftung et Prix Pierre Fernex en Suisse, Morningside Music Bridge – Mount Royal Conservatory in Calgary (Canada) du ministère polonais de la culture, de la fondation pour la musique ancienne de Canor.

Elle a joué lors de plusieurs festivals, notamment en Allemagne, Italie, Bulgarie, Hongrie, Suède, Pays-Bas, Grèce, France, Pologne, Slovénie, Belgique. Elle a collaboré avec l’institut national Frédéric Chopin via le concours international de Witold Lutosławski lors d’ateliers de violoncelle. Elle joue également pour de nombreux concerts pédagogiques. Parallèlement à ces concerts, elle a travaillé comme musicienne au sein du département de l’Institut national Frédéric Chopin “Lieu de naissance de Chopin”.

Elle est actuellement professeure de violoncelle à l’école de musique de Gex en France.

Davit Melkonyan

Né en 1986 à Erevan en Arménie, Davit Melkonyan termine en 2011 ses études avec mention auprès de Jens Peter Maintz à l’Université des Arts de Berlin. Il est lauréat du Concours International Jean-Sébastien Bach de Leipzig et a reçu le prix Artiste en Résidence de la radio allemande Deutschlandfunk en 2012.

Davit Melkonyan est membre fondateur de l‘Orchēstra Kairos et de l’ensemble Ludus Instrumentalis avec le violoniste Evgeny Sviridov. Il joue en duo avec le violoncelliste Christophe Coin ainsi que avec le pianofortiste Mikayel Balyan.

En tant que musicien-chercheur il a donné des conférences à l’institut de recherche musicologique de Berne, au musée des instruments de musique de Berlin et au centre de musique ancienne de Cologne.

Davit Melkonyan a enregistré les sonates pour violoncelles et piano de Johannes Brahms et de Bernard Romberg sur les instruments d‘époque avec le pianofortiste Mikayel Balyan (Deutsche Harmonia Mundi), les concertos numéros 1 et 5 de Bernhard Romberg avec l’orchestre Kölner Akademie sous la direction de Michael Alexander Willens (CPO). Ainsi que les duos op. 33 de Bernhard Romberg pour deux violoncelles avec Christophe Coin à la radio WDR de Cologne.

Oleguer Aymami

Oleguer Aymami a débuté sa formation musicale à l’Escolania de Montserrat avec P. Ireneu Segarra. Après des études de violoncelle à Barcelone, il fait un master de violoncelle baroque à la HEM de Genève avec Bruno Cocset ainsi qu’un master de direction d’orchestre avec Laurent Gay. Il débute aussi l’étude de la viole de gambe avec Guido Balestracci. Il se consacre à un répertoire très varié qui va de la musique ancienne à la musique contemporaine, la musique improvisée et moderne. Il se produit régulièrement aves des ensembles comme l’Ensemble Baroque du Léman, Cantatio, Le Concert d’Astrée, Orfeo 55, Geneva Camerata, Vespres d’Arnadii ou Acadèmia 1750.

Felix Knecht

Après une formation de photographe, Felix Knecht a étudié le violoncelle moderne à Bienne avec Conradin Brotbek puis le violoncelle baroque avec Christophe Coin à la Schola Cantorum Basiliensis. Il a reçu d’autres impulsions importantes entre autres de Anner Bylsma, Gerhardt Darmstadt, Hidemi Suzuki, Trevor Pinnock et le Freiburger Barockorchester. Felix Knecht a également complété un Master en Research on the Arts à l’Université de Berne. Aujourd’hui, Felix Knecht est un premier violoncelle recherché dans les grands orchestres baroques européens tels que Le Concert d’Astrée, Le Concert de La Loge, Orchestra Il Pomo d’Oro, Balthasar-Neumann Ensemble, Gli Angeli Genève, Les Arts Florissants, etc. Felix Knecht vit comme violoncelliste indépendant avec sa famille à Lausanne et collectionne des gramophones ainsi des vélos historiques avec passion.

Hager Hanana

Hager Hanana, violoncelle Hager Hanana, violoncelliste franco-tuni- sienne, a reçu l’enseignement de Eva Descaves, Philippe Muller, Chris- tophe Coin et Christopher Bunting. Elle a obtenu les premiers prix de violoncelle, violoncelle baroque et musique de chambre du Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris. Après avoir été violoncelle solo au Concert Spirituel (Niquet) et aux Musiciens du Louvre (Minkowski), elle est invitée dans de nombreux ensembles dont Les Arts Florissants (Christie) et le Collegium Vocale (Herreweghe). Actuellement, elle joue et enregistre avec la Tempesta, l’Orchestre des Champs Elysées ou XVIII-21 le baroque nomade. Elle est professeur de violoncelle baroque au CRR de Lyon.

Emmanuel Balssa

Violoncelliste et violiste, Emmanuel Balssa a étudié le violoncelle avec Maurice Gendron, le violoncelle baroque avec Richte van der Meer (Conservatoire Royal de La Haye) et la viole de gambe avec Wieland Kuijken (Conservatoire Royal de Bruxelles).
Membre des Arts Florissants, de l’Orchestre du 18ème siècle et du Bach Collegium Japan, Il se produit également régulièrement en récital et en musique de chambre principalement avec le pianiste Rémy Cardinale et l’ensemble L’Armée des Romantiques (enregistrement du Quintette de C. Franck en 2016 pour les éditions L’Autre Monde).
En 2004, il a enregistré avec Bertrand Cuiller et Alix Verzier, six sonates pour violoncelle et basse continue de S. Lanzetti pour la firme Lindoro à Séville et le concerto de CPE Bach en la mineur avec l’ensemble Il Gardellino en 2013 (Accent).
Il enseigne le violoncelle baroque au CNSMD de Lyon et la viole de gambe et le violoncelle baroque à l’ESMUC (Escola Superior de Música de Catalunya) de Barcelone.