Pilar Alva Martin

La jeune chanteuse grenadine Pilar Alva Martín a commencé sa formation musicale comme violoniste, obtenant le titre supérieur de violon en 2018. En même temps, en 2015, elle commence ses études de chant au Real Conservatorio Superior de Música Victoria Eugenia à Grenade.

Vu le talent de la jeune artiste, elle commence sa spécialisation comme chanteuse avec le contre-ténor et chef d’orchestre Carlos Mena qui l’encourage à poursuivre ses études en Suisse avec Stephan MacLeod à la Haute École de Musique de Lausanne.
Elle a suivi des cours de formation vocale avec Barbara Bonney, Lluis Villamajó, Andrea Ambrosini, Eija Järvelä, Georgia Michaelides, Isolde Siebert, Antonio Luciani et John Fiore.

En tant que polyvalente soprano elle a chanté avec l’Orchestre Ciudad de Granada, l’Orchestre de chambre de Lausanne et l’Orchestre baroque de Grenade sous la direction de Carlos Mena, Joshua Weilerstein, Federico Sepúlveda et Darío Moreno, en interprétant Amor (Orfée et Eurydice- Gluck), Elf I (Songe d’une nuit d’été) de Mendelssohn, la Fama (La guerra de los gigantes), Glauco (Acis y Galatea) de Sebastián Durón, Maria (West Side Story) de Leonard Bernstein, Serenade to Music de Vaughan Williams et Suite Lorca d’Einojuhani Rautavaara.

En 2020, Pilar Alva a été la seule chanteuse espagnole invitée par le Festival Internacional de Música y Danza de Granada à donner un récital sur la musique espagnole des compositeurs du XXe siècle dans sa 69ème édition.

Sa vaste expérience vocale l’a amenée à se développer dans le domaine de la musique de chambre, en travaillant avec l’Ensemble Cantatio de Ginebra, le projet vocal FONICS, et l’ensemble Proyecto Nur.

Tout au long de sa carrière musicale, Pilar a travaillé avec des chefs tels que Andrea Marcon, Joseph Swensen, Joshua Weilerstein, Daniel Reus, John Duxbury, Giancarlo Andretta, Salvador Mass, Philip Pickett, Aarón Zapico, Lluis Villamajó, Carlos Mena, Manuel Hernández Silva, François-Xavier Roth, Carlos Federico Sepúlveda, Pablo González et John Axelrod, entre autres.

Elle a réalisé un enregistrement pour la maison de disques IBS Classical; (la Fama), dans l’opéra La Guerra de los Gigantes de Sebastián Durón avec l’orchestre baroque de Grenade et plusieurs enregistrements en direct pour la Radio Télévision Suisse.

Pilar étudie actuellement Bachelor à la Haute École de Lausanne et a reçu une bourse de la Fondation suisse pour chanteurs Fondation Colette Mosetti et de la Fondation Max Jost pour poursuivre ses études pendant les années 2019-2020.

Julie Roset

Julie commence le chant à l’âge de 6 ans à Avignon en intégrant la Maitrise.
Elle obtient son DEM en 2016 et est lauréate de plusieurs prix lors du concours Jeunes espoirs de l’opéra d’Avignon. Après avoir reçu son bachelor en chant musique ancienne en Juin 2019 à la Haute Ecole de Musique de Genève, elle intègrera en Septembre 2020 la prestigieuse Juilliard School (New York) dans le programme Artist Diploma in Opera Studies.
Elle se produit régulièrement en soliste à l’opéra : on a pu l’entendre à Toulon dans le rôle de Papagena (Mozart), à Dijon dans La Finta Pazza (Sacrati) ou encore à l’opéra de Versailles dans Il Diluvio Universale avec la Capella Mediterranea dirigée par Leonardo Garcia Alarcon.
En concert, elle collabore avec les ensembles Clematis, Holland Baroque, Clematis, la Chapelle Harmonique ou les Argonautes.
Durant la saison 2019/2020 elle sera, avec Leonardo Garcia Alarcon à la baguette, Superbia dans le Nabucco de Falvetti et fera notamment ses débuts au festival d’Aix en Provence dans le rôle d’Amore et Valetto dans l’Incoronazione di Poppea de Monteverdi.

Griet de Geyter

Belgian soprano Griet De Geyter started her musical education at the age of seven, studying recorder, singing and piano. After she obtained her Master’s degrees in singing and recorder at the Lemmensinstituut in Leuven (B), Griet continued her vocal studies in The Hague and Amsterdam (NL) at the Dutch National Opera Academy. In 2007 she obtained her Master’s degree in opera “magna cum laude” at the Royal Conservatory of The Hague. At the end of her studies she was awarded the Ruim Baan Voor Talent prize by the Royal Conservatory to continue her vocal studies with Jard van Nes. She is currently being coached by Margreet Honig.

Griet has been fascinated from an early age by a variety of musical genres and the possibilities of the voice. This has led to an eclectic career that includes a wide repertoire from polyphony to contemporary in oratorio, song, chamber music and opera.

Griet specialised in vocal music from the late polyphony to the late baroque repertoire, performing various concerts with il Gardellino (Marcel Ponseele & Jan De Winne), Collegium Vocale Gent (Philippe Herreweghe), the Netherlands Bachsociety (Jos van Veldhoven), Le Poème Harmonique (Vincent Dumestre), Ex Tempore (Florian Heyerick) and  BachPlus (Bart Naessens). In 2014 she sang the solos on the video-recording of Bach’s Matthaüspassion with the Netherlands Bach Society for AllofBach.com

Griet’s colourful and flexible voice makes her much sought after as a soloist and ensemble singer. She works regularly with ensembles such as the Netherlands Bach Society, Il Gardellino, Collegium Vocale Gent, BachPlus, Pluto Ensemble, Bl!ndman, Zefiro Torna, Club Mediéval, Huelgas Ensemble, Oxalys, Champ d’Action and has collaborated with conductors such as Philippe Herreweghe, Jos van Veldhoven, Bart Naessens, Otto Tausk, Vladimir Ashkenazy, James Wood, Frank Agsteribbe, Richard Egarr, Paul Dombrecht and Paul Van Nevel.

More info @ www.grietdegeyter.be

Marie Perbost

Encouragée dès son plus jeune âge par sa mère chanteuse, Marie Perbost entre à la Maîtrise de Radio-France où elle se forme auprès des plus grands chefs (Kurt MasurMyung Wung Chung…). Reçue au Conservatoire National Supérieur de Paris, elle découvre auprès d’Alain Buet et de cile de Boever les subtilités du métier d’artiste et se passionne pour le riche répertoire du Lied et de la mélodie auprès d’Anne le Bozec.

Coup de cœur amical et musical, la pianiste Joséphine Ambroselli devient sa partenaire privilégiée dans cette aventure artistique. Ensemble, elles sont récompensées du prix spécial des « Amis du Lied » au concours international du Lied d’Enschede (Pays-Bas) en 2013, lauréates du Concours international « Les Saisons de la Voix » de Gordes en 2014 et Grand Prix du concours international Nadia et Lili Boulanger en 2015.

Chanteuse et comédienne, c’est avec beaucoup de bonheur qu’elle aborde l’opéra dans les différents rôles de Blanche de la Force/LES DIALOGUES DES CARMÉLITES, Despina/COSI FAN TUTTE, Elisetta /LE MARIAGE SECRET de Cimarosa ou La Jeune Femme/REIGEN de Boesmans. Elle remporte le prix du « Centre Français de Promotion Lyrique », au concours de l’Opéra Grand Avignon et est finaliste du Concours International de Genève 2016. Elle est également très attirée par le répertoire de l’opérette qu’elle adore défendre sur scène. En 2016, elle est Révélation Lyrique de l’ADAMI et nommée aux Victoires de la Musique classique 2018 catégorie Révélation.

De grands chefs lui confient des parties solistes parmi lesquels Lionel Sow dans les Neues Liebeslieder Walzer de Brahms à la Philharmonie de Paris, Emmanuelle Haïm aux Invalides ou Philippe Pierlot dans la Passion selon Saint Jean de Bach à Notre Dame de Paris. Elle est également l’invitée de festivals prestigieux tels les Folles journées de Nantes, les Festival de Froville, Festival Mozart, La Chapelle Royale de Versailles, la Péniche Opéra, Festival du Périgord noir, Festival de la Vézère, Festival Pablo Casals, Musique en Trégor…

En tant que membre de l’Académie de l’Opéra de Paris, on la retrouve dans la programmation de l’Amphithéâtre de l’Opéra Bastille toute la saison2017/2018, ainsi qu’à La Folle Journée de Nantes.

En 2018-19, elle se produit dans Pamina/DIE ZAUBERFLÖTE dans le Young Singers Project du Festival de Salzbourg et à l’Opéra de Tours, Marzelline/FIDELIO avec l’Atelier Lyrique de Jean-Claude Malgoire à Tourcoing, Tullia/IL MONDO ALLA ROVERSA de Galuppi avec l’Ensemble Akadêmia de Françoise Lasserre, Lucine/LE TESTAMENT DE TANTE CAROLINE de Roussel avec Les Frivolités Parisiennes au Théâtre de L’Athénée de Paris ; et participe à l’Académie du Festival d’Aix-en-Provence

Elle enregistre « Une jeunesse à Paris » pour le label Harmonia Mundi (collection Harmonia Nova) un disque consacré à la musique française des années folles, mêlant mélodie, chansons et opérette (fév 2019).

Parmi ses projets : le Requiem de Campra en tournée européenne avec Le Concert d’Astrée d’Emmanuelle Haïm ; La Comtesse/RICHARD, CŒUR DE LION à l’Opéra Royal de Versailles et La Folie/PLATEE au Capitole de Toulouse & à l’Opéra Royal de Versailles sous la direction d’Hervé Niquet, et de nombreux autres concerts etc.

Engagée dans la diffusion de la création contemporaine, elle est membre fondatrice et Soprano solo de l’Ensemble 101, collectif de théâtre musical contemporain a cappella qui crée et joue ses propres œuvres. L’ensemble a remporté de nombreuses récompenses françaises pour la création contemporaine.

Plus d’informations sur : www.ensemble101.fr/

Marie Perbost est bénéficiaire d’une bourse de la Fondation l’Or du Rhin (Fondation de France), de la Fondation Meyer ainsi que de la Fondation Kriegelstein.

Anne-Kathryn Olsen

Après l’obtention des Master Degrees en violoncelle et chant dans le Conservatoire de San Francisco, le Herberger School of Music et l’Université d’Arizona, la soprano américaine Anne-Kathryn Olsen réside en Europe depuis 2012. Elle est régulièrement invitée à se produire dans les plus importants festivals et salles de concerts (dont le Konzerthaus de Vienne, Festival d’Utrecht, Actus Tragicus, St. Petersburg Early Music Foundation, Gewandhaus de Leipzig, Concertgebouw d’Amsterdam, Festival de Saintes…) sous la direction de grands chefs de la musique baroque, tels que Ton Koopman et l’Amsterdam Baroque Soloists ou encore Václav Luks et le Collegium 1704, avec le Thomanerchor und Gewandhaus Orchester, la Camerata Lipsiensis,  la Vokalakademie de Berlin, l’American Bach Soloists, ainsi que dans les répertoires plus anciens, en tant que membre des renommées ensembles internationaux Mala Punica (Pedro Memelsdorff) et Graindelavoix (Björn Schmelzer). A l’opéra, elle tient les rôles de Cléopâtre dans Giulio Cesare, Olberto dans Alcina et Lucy dans The Telephone. Sa vocalité riche et versatile, ainsi que sa curiosité et sa passion pour la musique, la mènent à collaborer dans des projets allant des musiques du trecento italien jusqu’aux chants anciens des Appalaches, en passant par J. S. Bach, les musiques de tradition méditerranéennes, les répertoires contemporains – avec la prochaine création de la compositrice Jane Dickson à La Monnaie de Bruxelles, et la transmission pédagogique dans le cadre de masterclass à la Fondation Royaumont. En 2018 Anne-Kathryn Olsen se produira en Allemagne, France, Belgique, Pologne, Portugal, République Cheque, Russie et aux Etats-Unis.

 

Zoë Brookshaw

Originally from Nottingham, soprano Zoë Brookshaw was a choral scholar at Trinity College, Cambridge where she read Theology. Beginning her singing career as an apprentice in the Monteverdi Choir, she is now an established soloist specialising in Baroque repertoire and has performed extensively around the world.

Highlights of solo engagements include Bach Matthew Passion (Sir John Eliot Gardiner), Handel Israel in Egypt at the Royal Albert Hall BBC Proms (Bill Christie and OAE), Monteverdi Lamento Della Ninfa at Carnegie Hall (Gallicantus), Bach John Passion at the Barbican (Britten Sinfonia), Bach John Passion at Wigmore Hall (Solomon’s Knot), Handel Dixit Dominus at Concertgebouw, Amsterdam (Collegium Vocale Ghent), Pergolesi Stabat Mater and Vivaldi Gloria (OAE), Handel Dixit Dominus (Paul McCreesh).

Opera credits include ‘Aerial Spirit’ in Opéra National de Lyon’s production of Purcell Indian Queen with Emmanuelle Haim, ‘Eurydice’ and ‘La Musica’ in Monteverdi Orfeo for Robert Hollingworth and soloist in Purcell Fairy Queen for Paul McCreesh.

Jenny Hogström

The soprano Jenny Högström was born in Luleå, Sweden. At the age of nine Jenny started learning the clarinet, and later the piano. She decided to study singing at the age of 16 for the soprano Gunilla Niska and later with Synnöve Dellquist at the Collage of Music in Piteå, Sweden, in the spring of 2012 she graduated with distinction from Schola Cantorum Basiliensis, Basel, Switzerland, with a Master of Arts in Historical Perfomance for Professor Ulrich Messthaler, and in 2014 she completed a Master in Music Pedagogy. During her studies she has undertaken Master Classes in singing and chamber music with Andreas Scholl, Margreet Honig, Alessandro de Marchi, Andrew Laurence-King, Anthony Rooley, Birgitta Svendén and Barbro Marklund among others.

As a soloist she has been invited to perform throughout Europe in prestigious festivals, such as Händelfestspiele Halle, Schwetzinger Festspiele und Berliner Tage für Alte Musik (Germany), Stockholm Early Music Festival (Sweden), Cambridge Summer Music Festival (England), Jeune Talents Paris (France) and Trigonale Festival (Austria). The main focus of her repertoire lies in the baroque, but the romantic Lied-repertoire lies very close to her heart. Jenny has worked with orchestras and soloist vocal ensembles such as La Cetra Baroque Orchestra and Vocal Ensemble, Collegium 1704, Ensemble Odyssey, Zürcher Sing-Akademie and Origen Ensemble Vocal. She had the opportunity to work with renowned conductors such as René Jacobs, Andrea Marcon, Hervé Niquet, Václav Luks and Michael Form. Together with Ensemble Odyssee, she recorded solo cantatas from the Neapolitan composer Gaetano Veneziano for Pan Classics: Christmas in Napels (2014), In Officio Defunctorum (2015)

Her performances during the season 16/17 includes tours with the Czech ensemble Collegium 1704 under the direction of Václav Luks, and with Ensemble Odyssey, conducted by Andrea Friggi. She also sang the role of Calliope in Handel’s “Il Parnasso in Festa” in Amsterdam Concertgebouw under the baton of Andrea Marcon. Jenny performs for the first time this summer at Early Music Vancouver.

Ana Quintans

Ana Quintans a étudié au conservatoire de Lisbonne et l´Opera Studio de la Flandres En particulier consacré au répertoire baroque, elle a travaillé avec des chefs d’orchestre comme Ivor Bolton, William Christie, Michel Corboz, Leonardo Garcia Alarcon, Vincent Dumestre, Enrico Onofri et Marc Minkowski. Ses enregistrements incluent les Requiems de Fauré (Sinfonia Varsovia sous Michel Corboz), Judicium Salomonis de Charpentier (Les Arts Florissants), Sementes de Fado et la La Spinalba de Almeida (Os Músicos de Tejo) ainsi qu´un album avec airs d´Albinoni (Concerto de Cavalieri). En DVD on peut la voir en Drusilla L’incoronazione di Poppea, Belinda Didon et Enée Jonathas David et Jonathas et productions d´Hippolyte et Aricie et Les Indes Galantes de Rameau. Elle a travaillé avec des metteurs-en-scène comme Deborah Warner, Andreas Homoki, Pier Luigi Pizzi, Graham Vick et Jonathan Kent et aux théâtres et festivals renommés en France, Allemagne, Belgique, Pays-Bas, Autriche et Royaume-Uni. Projets récents incluent L’Ipermestra (Cavalli) et Despina Cosi fan tutte à Glyndebourne, Ilia Idomeneo et le rôle titre d´Alceste (Gluck) au Teatro Nacional Sao Carlos à Lisbonne, ses débuts au festival de Salzbourg (L’Incoronazione di Poppea sous William Christie) et le rôle titre dans Coronis de Sebastion Duron avec Le Poème Harmonique.

Bénédicte Tauran

Après des études musicales au Conservatoire de Limoges,sa ville natale,Bénédicte Tauran poursuit sa formation instrumentale à la Schola Cantorum de Bâle et vocale au Conservatoire de Neuchâtel.
Sa voix ductile et son éclectisme lui permettent d’aborder des rôles tels que Susanna (Nozze di Figaro), Armida (Rinaldo) , Mélisande, Clairette (La Fille de Madame Angot) ,Gilda, Rosina, Gretel , Pamina, Norina et Arminda (La Finta Giardiniera) , Wanda (La Grande Duchesse de Gerolstein), Zerlina, Jacqueline (Fortunio)…Elle s’est produite au Theater an der Wien, aux opéras de Genève, Lausanne, Fribourg, Kassel, Rennes, Potsdam…Bénédicte Tauran s’illustre également dans le répertoire sacré et le récital.
Elle collabore avec de grands chefs tels que Bertrand de Billy,Christophe Rousset, Nello Santi,Facundo Agudin…. et metteurs en scène (Laurent Pelly, Robert Carsen, Christoph Loy…) Bénédicte Tauran est lauréate de plusieurs bourses et prix internationaux: Genève 2003, Salzburg 2006,Lausanne 2008, Bourse Colette Mosetti et Ernst-Göhner.

www.tauranbenedicte.com

Aleksandra Lewandowska

Aleksandra Lewandowska est née en Pologne où elle a étudié le violon et le piano avant de se tourner vers le chant qu’elle a étudié avec Wojtek Drabowicz à Poznan puis au Conservatoire de Weimar. Elle a suivi les masterclasses d’Evelyn Tubb ou de Barbara Schlick et fait ses débuts à l’opéra de Poznan dans Aurora de E.T.A Hoffmann.

Aleksandra est active dans le monde de l’oratorio, chante sous la direction de Herreweghe, van Veldhoven, MacLeod, Corboz, Duxbury, Luks, Reuss, Antonini, Sempé, Parrott, Weimann, Spering, Neumann ou Fischer, et travaille fréquemment avec Gli Angeli Genève, Collegium Vocale Gent, Collegium 1704, Arte dei Suonatori, l’Orchestre de la Radio Polonaise, Orchestre Baroque de Wrocław.

Elle s’est déjà produite dans nombre de festivals europééns et internationaux comme Musikfest Bremen, Bachwoche Stuttgart, Festival de Saintes, Oude Muziek Utrecht, Thüringer Bachwochen, Lumine Voice Festival of Lofoten, Vratislavia Cantans, Chopin and his Europe ou Early Music Vancouver.